Salut les gens qui se bougent.
Ici Olivier Roland, je vais partager avec vous « comment installer un blog WordPress
en 5 minutes et trois clics ». C’est extrêmement simple. Je vous montre comment le faire.
La première étape pour disposer de votre blog WordPress, c’est de choisir un hébergeur.
L’hébergeur que je vous recommande, c’est tout simplement OVH qui est un des plus grands
leaders européens qui proposent surtout des tarifs tout à fait intéressants et un bon
package derrière. Vous allez sur le site d’OVH et vous allez
taper le nom de domaine qui vous intéresse. Par exemple, monsupernomdeblog.com. Il va
vous dire si c’est disponible ou pas. Si c’est disponible, vous cliquez sur « Commander
». Si vous souhaitez prendre une bonne partie
des noms de domaine entre 20 et 30, ça dépendra du package que vous prenez, ce n’est pas
intéressant au début. Ça le sera si vous faites de votre blog une véritable entreprise.
Dans ce cas-là, pour vous protéger, faites cela. Mais pour l’instant, cela ne vaut
pas le coup. Pareil, vous n’allez pas prendre d’autres
noms de domaine pour l’instant. Vous cliquez sur « Continuer » tout simplement.
Vous choisissez DNS classique et vous prenez l’offre gold. Le reste, c’est du gadget.
Là, on a le type d’hébergement que vous allez avoir.
Le nom de domaine, c’est bien. Mais derrière, il vous faut un hébergement qui vous permet
d’avoir votre blog. Vous avez plusieurs options. Les deux premières
sont intéressantes pour vous. La perso coûte 28,68 euros par an, ce n’est pas très important
comme investissement, et la version pro coûte 71,88 euros par an.
Vous pouvez tout à fait démarrer un blog WordPress sur un hébergement perso, cela
fonctionnera très bien. Ce sera un petit peu moins performant qu’un hébergement
pro, mais vous pouvez démarrer avec cela. Et si jamais vous arrivez à faire de votre
blog un blog à succès, voire un véritable business, vous pourrez passer au pro. Si pour
vous, mettre 30 euros, 70 euros sur une année ne fait pas une différence énorme, prenez
directement le pro. Ce sera bien. Je vais prendre le perso, je clique sur « Sélectionner
» et « Choisir un nouveau ». Vous pouvez prendre l’option par défaut, c’est l’offre
gratuite. Vous avez le récapitulatif. Le domaine est offert la première année.
Cela va vous coûter 28,66 euros TTC pour avoir votre hébergement payant.
Vous allez peut-être me dire pourquoi prendre un hébergement payant ? Pourquoi ne pas plutôt
prendre un hébergement gratuit chez Free ou chez Over blog, par exemple ?
Je ne recommande pas tout simplement parce que quand vous avez votre propre nom de domaine
et votre propre hébergement, vous êtes chez vous. Vous faites ce que vous voulez à part
les trucs illégaux. Tout ce qui est légal est autorisé. Personne
ne peut vous dire quoi que ce soit. Tandis que si vous allez chez un hébergeur tiers
qui vous offre l’hébergement gratuitement, vous n’allez pas avoir votre propre nom
de domaine. Ça sera monsupernomdeblog.free.fr par exemple ou monsupernomdeblog.overblog.com.
Déjà en termes de branding, c’est moins bon. Et puis surtout, vous devez vous conformer
aux règlements de cet hébergeur gratuit qui peut très bien accepter votre type de
blog, mais on ne sait jamais. Souvent dans quasiment toutes les clauses de ces hébergeurs-là,
vous pouvez regarder, c’est indiqué qu’ils peuvent changer ces clauses-là quand ils
le veulent, comme ils le veulent. Cela veut dire que peut-être que dans 6 mois,
dans un an, dans deux ans, ils vont se dire : non, finalement, ce type de blog-là, on
n’en veut pas chez nous, on va changer nos conditions. Du coup, vous allez vous retrouver
à la porte du jour au lendemain. Tout votre travail que vous aurez fait pendant des mois,
des années ne sera peut-être pas perdu parce qu’ils vont sans doute vous permettre de
le sauvegarder, mais vous devriez le déménager ailleurs, vous allez perdre votre référencement,
etc. Et puis surtout, vous n’avez pas de garantie
que vous pouvez vraiment faire ce que vous voulez sur vote site, ce qui serait un peu
le cours d’eau. 28,66 euros par an, ce n’est quand même
pas la mer à boire. Je vous recommande fortement de faire cet investissement qui est minime.
C’est une tasse de café par mois. Il ne faut quand même pas déconner.
Là, c’est simple. Si vous êtes déjà chez OVH, vous mettez que vous êtes déjà
client. Sinon, vous devrez forcément remplir un formulaire avec toutes vos coordonnées,
ce qui est logique. Je suis client, je vais me loguer.
Juste avant de commencer l’installation du blog WordPress, vous allez peut-être avoir
l’option « c’est un service qui permet de masquer vos informations sur certains noms
de domaines .com, .net » marqué, une fois que vous aurez rempli le formulaire.
En gros, c’est quoi le whois ? Cela veut dire que tout ce que vous avez indiqué
dans le formulaire précédent pour créer votre compte OVH sera affiché publiquement
pour les personnes qui savent regarder cela. Ce sont des informations qui sont publiques
très faciles à voir, sauf si vous demandez à OVH de vous masquer.
Je vous recommande d’activer ce service parce que ça évite tout simplement de vous
faire spammer, parce qu’il y a pas mal de robots logiciels qui vont prendre votre adresse
email et l’utiliser pour vous spammer. Une fois que vous avez réglé votre nom de
domaine, il vous retourne vers le bon de commande en disant que c’est bon. Maintenant, vous
devez attendre tout simplement un email OVH. En général, quelques minutes après avoir
réglé votre commande, vous allez recevoir ce mail de OVH : Hébergement sur monsupernomdeblog.com
installé. Quand je dis quelques minutes, cela peut parfois
prendre plusieurs heures. Ne vous affolez pas si vous ne le recevez pas immédiatement.
Si au bout de 24 heures, vous ne l’avez toujours pas reçu, envoyez un email au support
d’OVH. Ils disent : Vous venez de souscrire à l’offre
perso 2014. Il y a toutes les informations là-dedans
pour vous loguer pour installer votre blog WordPress. En fait, vous allez tout simplement
aller sur le lien ovh.com/manager. Vous allez rentrer l’identifiant et le mot de passe
que vous avez reçu. Si vous avez reçu plusieurs logins et mots
de passe, vous devez rentrer le login qui se termine par « -ovh » et le mot de passe
associé. Une fois que vous êtes logués, vous allez
tout simplement cliquer à gauche sur « Plateforme » et ensuite sur le nom de domaine que vous
venez juste de commander. Encore une fois, ça peut ne pas être disponible
immédiatement même si vous avez accès à votre interface. Donc, ne vous affolez pas
si vous ne le voyez pas tout de suite. Quand vous cliquez dessus, vous voyez « Etat
du service : actif ». On le voit quand vous l’avez commandé. D’ailleurs, vous pouvez
aussi taper sur l’adresse directement dans votre navigateur et vous pouvez voir: « Site
not installed ». C’est normal. Maintenant, on va installer le blog WordPress
dessus. Donc, vous retournez dans l’interface OVH
et vous allez cliquer sur « Module en un clic ». Ensuite, vous cliquez sur « Ajouter
un module ». Et là, vous allez cliquer sur « WordPress ».
Vous faites « Suivant ». Je ne sais pas pourquoi OVH ne crée pas la
base de données immédiatement puisqu’elle fait partie de votre hébergement, mais ce
n’est pas grave, vous cliquez sur « Créer votre base de données sur votre hébergement
web ». Vous choisissez « MySQL », et vous prenez « Il n’y a qu’une seule option
». Si vous avez pris l’option pro, prenez la
SQL pro. Cliquez sur « Suivant ». Là, vous tapez ce que vous voulez. Par exemple,
une suite de lettres aléatoires. Je vais mettre Sao Paulo par exemple. Et vous mettez
un mot de passe assez fort, au minimum 8 caractères, au maximum 12 caractères avec au moins une
lettre majuscule, au moins une lettre minuscule, au moins un chiffre.
Je ne sais pas pourquoi OVH ne le fait pas tout seul parce que franchement, c’est un
peu stupide de demander aux utilisateurs de le faire. Vous faites cela. Ensuite, vous
cliquez sur « Valider ». La base de données va être créée. Il faut attendre un petit
peu. Vous pouvez le voir en cliquant sur « SQL ».
Pareil, vous attendez un email d’OVH. Il va vous envoyer un email pour vous prévenir
que la base SQL est installée. Cela peut prendre un certain temps. Prenez votre mal
en patience. Là, j’ai reçu l’email d’OVH qui me
dit : Hey ! Votre base MySQL a été installée sur notre serveur. C’est super. Je vais
voir sur l’interface OVH. Je clique sur « MySQL » et effectivement, je vois que
mon supervuesaopaumysql.db est là. Maintenant, je vais pouvoir installer WordPress.
Je clique à nouveau sur « Module en un clic ». Je clique sur « Ajouter un module » et
je choisis « WordPress ». « Suivant ». Vous choisissez la base de données. Vous
devez retaper le mot de passe que vous avez mis juste avant et vous cliquez sur « Suivant
». Là, vous allez devoir choisir le login et
le mot de passe de votre blog WordPress. Je vous recommande de choisir comme login un
nom qu’on ne va pas pouvoir deviner facilement. Ne mettez pas votre prénom. Mettez plutôt
quelque chose qui vous parle, mais que les gens qui ne vous connaissent extrêmement
bien ne pourront pas deviner. Par exemple, pour monsuperblog, je vais mettre
julioiglesias. Je mets n’importe quoi. En termes de mot de passe, pareil, utilisez
un mot de passe compliqué, au moins 8 lettres minimum. Je vous recommande d’en mettre
plus et avec majuscule, minuscule et chiffre. Plus vous avez un mot de passe long et moins
vous avez de risque de vous faire hacker votre compte WordPress.
Là, je vais carrément utiliser un générateur de mot de passe qui va me faire un mot de
passe de 15 caractères. En domaine, ce n’est pas compliqué, vous
choisissez monsupernomdeblog.com. Il apparaît dans la liste. En langue, vous prenez celle
qui vous intéresse. Si c’est en français, vous faites français. Ici, vous ne changez
absolument rien, surtout vous ne tapez rien du tout. Et vous cliquez sur « Suivant ».
Il vous rappelle tout après. Et vous cliquez sur « Valider ».
Le module est en cours d’installation, un email vous sera envoyé lorsque celle-ci sera
terminée. Vous n’avez plus qu’à attendre un peu qu’OVH vous envoie un gentil petit
mail qui vous dit : Hey ! Ton blog est installé. C’est super.
Une fois que vous avez reçu l’email d’OVH, vous allez à nouveau sur l’interface et
vous regardez dans le module en un clic. Il vous dit qu’effectivement, c’est installé.
Vous pouvez aussi tout simplement rafraîchir votre site ou retourner dessus, et vous allez
voir que normalement, on va passer de la page site en construction à WordPress.
C’est parfait. WordPress est bien installé. D’ailleurs, c’est rigolo parce que le module
d’installation automatique d’OVH va installer souvent une version qui n’est pas la dernière
de WordPress. A peine, vous n’avez même pas le temps d’aller voir votre site que
déjà, vous recevez un mail d’OVH qui vous dit : Hey ! Votre site a été mis à jour
vers une dernière version. Parce que WordPress est mis à jour souvent comme à peu près
tous les logiciels informatiques, et c’est important de toujours le garder à jour pour
des raisons de sécurité. Et ce qui est bien, c’est qu’à partir de la version 4, WordPress
se met à jour tout seul. Vous n’avez rien à faire.
Vous allez me dire : c’est super, mais qu’est-ce que je fais maintenant que mon blog WordPress
est installé parce que finalement, on ne sait pas quoi faire avec tout ça ?
C’est une très bonne question. Le design par défaut est quand même un peu
moche, il faut le dire. On va tout simplement aller se loguer sur l’interface d’administration,
c’est très simple et cela prend quelques instants.
Pour cela, vous allez dans l’email qu’OVH vous a envoyé et vous cliquez sur le lien
d’administration. Vous mettez l’identifiant et le mot de passe que vous venez juste de
créer et que OVH vous a rappelé dans l’email. Je mets julioiglesias et je tape mon mot de
passe. La première chose à faire quand vous vous loguez si vous voyez « WordPress est
disponible pour la mise à jour », faites-le. Je vous ai dit à l’instant que la mise
à jour est automatique, mais cela peut prendre du temps. Cela peut ne pas se faire tout de
suite. Donc autant le faire immédiatement comme cela, vous serez sécurisé.
Cliquez sur « Penser à faire la mise à jour » et sur « Mettre à jour » tout simplement.
Cela peut prendre un certain temps, soyez patient.
Une fois que c’est fait, vous allez aussi mettre à jour les plugins. Vous cliquez sur
« Tout sélectionner » et vous cliquez sur « Mettre à jour les extensions ». C’est
bien marqué. Vous avez la dernière version de WordPress. Une fois que c’est fait, vous
cliquez sur « Retour dans la mise à jour de WordPress » et vous allez mettre à jour
les thèmes. C’est un petit peu fastidieux. Cela prend
quelques instants. Vous cliquez, vous faites « Mettre à jour les thèmes ». Après,
vous n’aurez plus besoin de vous loguer, ce sera fait automatiquement. Mais autant
démarrer avec un blog qui est vraiment le plus à jour, le plus sécurisé possible.
Je vais vous montrer comment mettre en place un thème graphique en quelques clics qui
va transformer votre blog WordPress en blog professionnel.
Il est entièrement mis à jour, mais il n’est pas super joli. Le thème par défaut n’est
pas terrible. Pour changer le thème, vous allez dans « Apparence
». Trois thèmes sont proposés par défaut par WordPress. Là, vous avez le thème twenty-fifteen
mais il y en a d’autres. Par exemple, pour utiliser twenty fourteen,
vous cliquez sur « Activer ». Et cela va changer entièrement le thème. Mais cela
reste quand même moche. C’est cela qui est génial avec WordPress.
Le contenu est complètement dissocié du contenant. Vous pouvez avoir 10 000 articles
dans votre blog et changer l’apparence de tous ces articles en quelques clics. C’est
vraiment une révolution par rapport à ce qui existait avant les blogs, avant l’invention
de WordPress et des autres systèmes similaires. Souvent, tout était codé à la main. Et
si vous devez changer le graphisme de 10 000 articles, vous tiriez une balle parce que
vous devriez faire ça manuellement sur chaque article. Maintenant, tout est dissocié. C’est
extrêmement pratique pour nous. Pour aller chercher d’autres thèmes que
ceux qui sont proposés par défaut, vous cliquez tout simplement sur « Ajouter ».
WordPress vous propose des thèmes entièrement gratuits et qui sont disponibles sur le répertoire
de thèmes de WordPress. La plupart sont proposées avec des titres en anglais puisque c’est
la communauté avant tout anglophone, mais la plupart sont proposées avec une traduction
en français. Là, vous avez des thèmes qui sont mis en
avant. Nous avons ici un thème très différent de ce que vous avez déjà pu voir. Nous allons
le mettre pour voir un petit peu ce que ça donne. Je passe ma souris dessus, j’ai deux
options : l’installer directement ou aperçu. Si vous cliquez sur « Aperçu », cela vous
permet en fait de voir la tête que va avoir votre blog sans avoir à installer le thème.
Cela vous donne une petite idée. Vous cliquez ici et WordPress va télécharger
le thème et l’installer pour vous. Cela prend quelques instants, c’est vraiment
sympa. Le thème a été installé. Il vous met tout
un charabia, mais ne vous occupez pas de cela, vous allez tout en bas. Vous pouvez soit le
pré-visualiser, soit l’activer. Pour activer, vous cliquez sur « Activer
». Et vous pouvez mettre à jour le site. Vous allez voir que le design change du tout
au tout en quelques instants. En quelques clics, vous allez complètement changer la
tête de votre blog. Après, il faut aimer ce genre de design.
Mais c’est pour vous montrer à quel point vous avez une différence vraiment importante.
Le thème-là a installé un autre thème qui est son enfant. Vous pouvez aussi l’activer
pour voir ce que cela fait. Vous rafraichissez la page et vous verrez que le design a encore
changé. Pour trouver un thème assez joli, vous pouvez
regarder déjà ceux qui sont mis en avant. Il y en a qui ont l’air sympa dans ceux-là,
mais on peut regarder aussi les thèmes les plus populaires, ceux qui sont utilisés par
un maximum de blog. Evidemment, il y a les thèmes qui sont proposés
par WordPress par défaut. Nous avons aussi des thèmes qui sont très utilisés. Mais
l’inconvénient, c’est que vous risquez d’utiliser un thème qui a été déjà
utilisé par un blog dans votre domaine. Donc, vérifiez bien que dans votre domaine, il
n’y a pas de blog qui utilise le même. L’intérêt, c’est aussi que vous avez
des thèmes qui sont un peu le vote populaire. Vu qu’ils sont beaucoup utilisés, c’est
sans doute qu’ils ne sont pas trop mal au niveau design.
En quelques minutes, vous pouvez avoir votre hébergement professionnel chez OVH, installer
WordPress et avoir votre blog avec un véritable design professionnel.
Ne croyez pas les agences qui vous disent que cela coûte 5 000 euros. Cela coûte le
coût de l’hébergement et après, cela se fait très simplement. Ce qui peut coûter
de l’argent, c’est d’avoir un thème qui soit vraiment fait pour vous. Mais quand
vous démarrez, vous avez autre chose sur lequel consacrer votre temps, votre énergie
et votre argent que ce genre de truc. Après avoir installé WordPress, comment
faire pour publier des articles ? Vous allez tout simplement dans « Articles
» et vous cliquez sur « Ajouter ». C’est ça qui est génial avec WordPress, c’est
le Word du blogging. Vous choisissez un titre, par exemple mon super titre d’articles et
vous tapez : Bonjour, comment allez-vous ? C’est du Word. Vous mettez en gras par exemple
et vous publiez. Et qu’est-ce qui va se passer ?
On avait l’article par défaut qui était toujours publié sur WordPress. Je vais rafraîchir
le blog et on voit mon super titre d’articles Bonjour comment allez-vous ? Il suffit de
cliquer dessus pour le voir complètement. Là, on devrait mettre une photo pour que
ça aille avec le thème, mais c’est très facile comme vous pouvez le voir.
Avant qu’on se quitte, il y a un réglage très important.
Si l’adresse de votre article est très moche, vous allez dans « Réglages ».
D’abord, vous allez dans « Général » parce qu’il faut que vous mettiez votre slogan.
Au lieu de mettre « un site utilisant WordPress », vous mettez par exemple Le meilleur blog
du monde ou ce que vous voulez. Vous allez dans « Permalien », et vous cliquez sur
le nom de l’article. Vous faites « Enregistrer les modifications », et vous n’y touchez
plus jamais. C’est extrêmement important. Une fois que
c’est fait, n’y touchez plus jamais. Ce qui va se passer, c’est qu’au lieu
que l’adresse soit le nom de votre blog plus un nombre aléatoire, ça va être le
nom de votre blog et le titre de votre article. Ce sera beaucoup plus sympa. Par exemple,
monsupernomdeblog/mon super titre d’articles tout simplement.
J’espère que vous comprenez à quel point c’est simple d’installer un blog WordPress.
Vous n’avez qu’à refaire en appliquant pas à pas sur OVH, et en 5 minutes, vous
aurez votre blog.